Composition Breakdown #2, Parlons du célèbre American Beauty, scénario par Alan Ball et film de Sam Mendes.

Composition Breakdown #2, let’s talk about the famous movie American Beauty, scenario by Alan Ball, film by Sam Mendes.

Composition Breakdown #2, Parlons du célèbre American Beauty, scénario par Alan Ball et film de Sam Mendes.

Composition Breakdown #2, Parlons du célèbre American Beauty, scénario par Alan Ball et film de Sam Mendes.

L’histoire du film

Dans une banlieue Américaine de classe moyen une famille et leurs voisins à qui tout semble réussir en apparence; (belle maison, beau quartier…) plongent dans une dépression face aux constats d’échecs de la vie qu’ils mènent.

Style de l’image

Pour montrer le semblant de perfection régnant autour et à l’intérieur des familles la symétrie comme procédé  visuel, est beaucoup utilisée au sein des plans. Le cadrage par des objets du décor notamment les fenêtres, est aussi un élément récurent dans le film et faisant référence aux limites invisibles du monde dans lequel ils vivent. Il y a également une signification spéciale à l’utilisation de certaines couleurs notamment le rouge qui dans le film symbolise  les désirs à la fois attirant et dangereux.

pic1pic2

Voici le plan que j’ai choisi d’analyser dans ce film.

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Description de l’image

Dans cette image nous pouvons voir un jeune garçon  en train de filmer par la fenêtre d’une chambre. Dans cette chambre une télévision semble diffuser l’image d’une fille derrière une fenêtre également. Voyons comment l’image est composée.

Les couleurs

Les couleurs chaudes sont localisées sur les éléments importants de la scène : Le garçon entrain de filmer et l’écran de télévision. Ce que l’on voit dès le départ ce sont les couleurs chaudes, la composition de l’image nous suggère donc de nous focaliser sur ces deux éléments.

palette

Gamme de couleurs en fonction de leurs températures

Dans le film il y a effectivement un lien entre ces deux éléments, le garçon est enfaite entrain de filmer ce que l’on voit à travers l’écran de télévision.

Le rythme

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165sf

Les séparations générées par les carreaux de fenêtre créent un rythme élevé dans l’image. Dans cette scène le garçon est entrain de regarder quelque chose qui semble le fasciner et générer une certaine émotion chez lui. Ceci peut justifier l’utilisation d’un tel rythme dans l’image.

Type d’espace

Il n’y a pas beaucoup de profondeur dans cette image, en raison de deux phénomènes.

1. l’éclairage

Tous les éléments du fond de l’image apparaissent plus éclairés que ceux qui se situent au premier plan, ce qui à pour effet d’aplatir l’image :

Sur l’image de droite nous avons une impression d’espace tridimensionnel qui n’est pas présente sur l’image de gauche.
2. La profondeur de champ

le fait que le fond de l’image à savoir derrière le garçon soit un peu flou, nous indique une profondeur de champ peu élevée ce qui conduit à un effet d’image aplati.

blur

L’espace plat est utilisé dans cette image certainement pour faciliter la compréhension de la scène.

Les cadres à l’intérieur du cadre

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Dans cette image des cadres sont générés, premièrement par les deux fenêtres puis par les carreaux des deux fenêtres créant ainsi dix-huit petits cadres rendant ainsi l’image assez compliquée à lire. Ces dix-huit cadres ne sont pas là pour rien.

Les deux fenêtres séparent les deux sujets d’un coté le garçon et de l’autre la fille (dans l’écran de télévision). La fille qui apparait dans l’écran semble être dans une prison formée par les barreaux de la fenêtre et ceux de celle à l’intérieur de l’image de la télévision. Elle représente pour le garçon le désire inaccessible dans l’instant.

jail2

Si on revient à l’histoire du film nous avons une famille et leurs voisins  traversant une dépression due à leurs mode de vie, ils vivent une vie qui en apparence semble leurs convenir mais en réalité ils la détestent. Les cadres dans l’image nous donnent cette impression de personnalité multi-facette car en divisant les différentes actions du garçon par exemple on obtient plus une seul action, mais des portions d’action déconnecté les une des autres par exemple :

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

On le voit dans l’image, il y a comme un écart entre les actions du garçon; Il film ce qu’il ce passe devant lui et ils regarde d’un air intrigué.

Même constat pour la fille, dans la scène précédente elle se fait gifler par sa mère et son petit ami le garçon derrière la fenêtre a filmé toute la scène. À la suite de cela elle se retourne et commence à se déshabiller devant la fenêtre. On peut alors s’imaginer que les raisons de son acte ne sont pas spontanées et motivées par une volonté en lien avec la dispute.

Ces cadres dans l’image sont très importants car ils reflètent la complexité des personnages.

Qu’est ce que l’on ressentirait si on retirait ces cadres ?

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165_2

Nous avons ici plus l’impression de voir  un jeune garçon étrange entrain de se faire prendre à filmer sa voisine. Il y a quelque choses qui manque à l’image même si par les plans précédents il aurait été facile de comprendre le sens de celle-ci.

En conclusion

L’élément de composition qui donne à l’image tout son pouvoir est le cadrage dans l’image. Il permet de créer une complexité  qui va de père avec ce que les spectateurs peuvent ressentir lorsqu’ils voient toute la séquence.

Autres articles :

http://cinemashock.org/2012/05/21/color-scheme-in-american-beauty/

http://www.writersstore.com/why-american-beauty-works-focus-on-the-use-of-symbols

Quick view on the story

American beauty is the story of a middle class suburban family in the United-States in the late 90’s. Every thing seems to be perfect in appearances but actually members of the family and neighbours are facing several inner struggles.

The picture style

In order to demonstrate the seemingly perfect suburban family, a lot of symmetry is used in the movie. Framing is also remarkably present and sometimes relates to the boundaries of the world people live in. Finally there is some special meanings with colours especially the red, I found some great articles about it, (see links at the end).

pic1pic2

Here is the composition that I chose in the movie.


vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Description of the picture

In this picture we see a boy filming behind a window in a room, with a turned on TV showing a girl also behind a window. Let’s take a look on what this shot is made of.

Colours

Warm colours are located in the important elements of the picture: the boy with the camera and the TV screen. What we see at first sight is the warm colours so the composition is telling us to focus on these two elements.

palette

Simplify colour range’s temperature

In the movie there is a relation between the boy filming and the TV screen, actually the TV screen is the view of the filming camera.

Rhythm

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165sf

Due to the separation created by the small part of the two windows, the rhythm inside of the picture is high. In this scene the boy is looking at something which seems fascinating for him this can justify the high rhythm. In the movie this scene is a strange moment where the boy’s girlfriend undress in front of the window, we can associate the rhythm with the intensity of his emotions.

Type of space

There is not a lot of depth in the picture due to two phenomena.

First one is lightings

All elements of the background appear brighter than on the foreground which automatically leads to flatten the image.

dpht2 depth

We can see it with the picture on the right; we have this feeling of a three-dimensionnal picture whereas the left one has no depth.
Second the depth of field

As you can see the background of the shot is a little bit blurry which also lead to flatten the image.

blur

The reason why a flat space is used in this shot is probably because it gives a better understanding of the picture.

Last but not least the framing

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

In this picture the framing is generated by two windows with small windows inside which divide the picture in two big pictures and eighteen portions small ones which is quite complicated to read and generate a lot of rhythm. These eighteen portions of the pictures are not here for nothing.

 

First of all the two windows separate the two subjects male and female with this strong metaphor of the female trapped in a double jail made of windows and the TV she’s clearly represents the desire of the boy.

jail2

If we get back to the story of the movie, it’s about people, young and adult who lives in the perfect American dream and actually hate their lives. The framing gives us the impression of multi-faceted personalities or madness and it literally splits the different actions of the boy:

– He looks deep into what’s happening in front of him.

– And he’s filming.

Same for the girl before this scene she was arguing with her mother and got slapped. Her boyfriend was filming the scene so she was undressing but at the same time probably had different thoughts in her head.

This is something really important because it shows us all the complexity of the characters.

If we get rid of the framing how do we feel about the scene ?

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165_2

We feel more like seeing a strange boy filming from his window and get caught by the girl he’s looking at.

There is something missing some kind of mystery and complexity.

Finally

The main composition’s elements on this picture are rhythm and framing. Those elements appear to be really powerful in this scene because it creates an ambiguous mood and add some complexity to a simple scene which is entirely consistant with the situation.

Other articles

http://cinemashock.org/2012/05/21/color-scheme-in-american-beauty/

http://www.writersstore.com/why-american-beauty-works-focus-on-the-use-of-symbols

L’histoire du film

Dans une banlieue Américaine de classe moyen une famille et leurs voisins à qui tout semble réussir en apparence; (belle maison, beau quartier…) plongent dans une dépression face aux constats d’échecs de la vie qu’ils mènent.

Style de l’image

Pour montrer le semblant de perfection régnant autour et à l’intérieur des familles la symétrie comme procédé  visuel, est beaucoup utilisée au sein des plans. Le cadrage par des objets du décor notamment les fenêtres, est aussi un élément récurent dans le film et faisant référence aux limites invisibles du monde dans lequel ils vivent. Il y a également une signification spéciale à l’utilisation de certaines couleurs notamment le rouge qui dans le film symbolise  les désirs à la fois attirant et dangereux.

pic1pic2

Voici le plan que j’ai choisi d’analyser dans ce film.

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Description de l’image

Dans cette image nous pouvons voir un jeune garçon  en train de filmer par la fenêtre d’une chambre. Dans cette chambre une télévision semble diffuser l’image d’une fille derrière une fenêtre également. Voyons comment l’image est composée.

Les couleurs

Les couleurs chaudes sont localisées sur les éléments importants de la scène : Le garçon entrain de filmer et l’écran de télévision. Ce que l’on voit dès le départ ce sont les couleurs chaudes, la composition de l’image nous suggère donc de nous focaliser sur ces deux éléments.

palette

Gamme de couleurs en fonction de leurs températures

Dans le film il y a effectivement un lien entre ces deux éléments, le garçon est enfaite entrain de filmer ce que l’on voit à travers l’écran de télévision.

Le rythme

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165sf

Les séparations générées par les carreaux de fenêtre créent un rythme élevé dans l’image. Dans cette scène le garçon est entrain de regarder quelque chose qui semble le fasciner et générer une certaine émotion chez lui. Ceci peut justifier l’utilisation d’un tel rythme dans l’image.

Type d’espace

Il n’y a pas beaucoup de profondeur dans cette image, en raison de deux phénomènes.

1. l’éclairage

Tous les éléments du fond de l’image apparaissent plus éclairés que ceux qui se situent au premier plan, ce qui à pour effet d’aplatir l’image :

Sur l’image de droite nous avons une impression d’espace tridimensionnel qui n’est pas présente sur l’image de gauche.
2. La profondeur de champ

 

le fait que le fond de l’image à savoir derrière le garçon soit un peu flou, nous indique une profondeur de champ peu élevée ce qui conduit à un effet d’image aplati.

blur

L’espace plat est utilisé dans cette image certainement pour faciliter la compréhension de la scène.

Les cadres à l’intérieur du cadre

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Dans cette image des cadres sont générés, premièrement par les deux fenêtres puis par les carreaux des deux fenêtres créant ainsi dix-huit petits cadres rendant ainsi l’image assez compliquée à lire. Ces dix-huit cadres ne sont pas là pour rien.

Les deux fenêtres séparent les deux sujets d’un coté le garçon et de l’autre la fille (dans l’écran de télévision). La fille qui apparait dans l’écran semble être dans une prison formée par les barreaux de la fenêtre et ceux de celle à l’intérieur de l’image de la télévision. Elle représente pour le garçon le désire inaccessible dans l’instant.

jail2

Si on revient à l’histoire du film nous avons une famille et leurs voisins  traversant une dépression due à leurs mode de vie, ils vivent une vie qui en apparence semble leurs convenir mais en réalité ils la détestent. Les cadres dans l’image nous donnent cette impression de personnalité multi-facette car en divisant les différentes actions du garçon par exemple on obtient plus une seul action, mais des portions d’action déconnecté les une des autres par exemple :

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

On le voit dans l’image, il y a comme un écart entre les actions du garçon; Il film ce qu’il ce passe devant lui et ils regarde d’un air intrigué.

Même constat pour la fille, dans la scène précédente elle se fait gifler par sa mère et son petit ami le garçon derrière la fenêtre a filmé toute la scène. À la suite de cela elle se retourne et commence à se déshabiller devant la fenêtre. On peut alors s’imaginer que les raisons de son acte ne sont pas spontanées et motivées par une volonté en lien avec la dispute.

Ces cadres dans l’image sont très importants car ils reflètent la complexité des personnages.

Qu’est ce que l’on ressentirait si on retirait ces cadres ?

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165_2

Nous avons ici plus l’impression de voir  un jeune garçon étrange entrain de se faire prendre à filmer sa voisine. Il y a quelque choses qui manque à l’image même si par les plans précédents il aurait été facile de comprendre le sens de celle-ci.

En conclusion

L’élément de composition qui donne à l’image tout son pouvoir est le cadrage dans l’image. Il permet de créer une complexité  qui va de père avec ce que les spectateurs peuvent ressentir lorsqu’ils voient toute la séquence.

Autres articles :

http://cinemashock.org/2012/05/21/color-scheme-in-american-beauty/

http://www.writersstore.com/why-american-beauty-works-focus-on-the-use-of-symbols

L’histoire du film

Dans une banlieue Américaine de classe moyen une famille et leurs voisins à qui tout semble réussir en apparence; (belle maison, beau quartier…) plongent dans une dépression face aux constats d’échecs de la vie qu’ils mènent.

Style de l’image

Pour montrer le semblant de perfection régnant autour et à l’intérieur des familles la symétrie comme procédé  visuel, est beaucoup utilisée au sein des plans. Le cadrage par des objets du décor notamment les fenêtres, est aussi un élément récurent dans le film et faisant référence aux limites invisibles du monde dans lequel ils vivent. Il y a également une signification spéciale à l’utilisation de certaines couleurs notamment le rouge qui dans le film symbolise  les désirs à la fois attirant et dangereux.

pic1pic2

Voici le plan que j’ai choisi d’analyser dans ce film.

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Description de l’image

Dans cette image nous pouvons voir un jeune garçon  en train de filmer par la fenêtre d’une chambre. Dans cette chambre une télévision semble diffuser l’image d’une fille derrière une fenêtre également. Voyons comment l’image est composée.

Les couleurs

Les couleurs chaudes sont localisées sur les éléments importants de la scène : Le garçon entrain de filmer et l’écran de télévision. Ce que l’on voit dès le départ ce sont les couleurs chaudes, la composition de l’image nous suggère donc de nous focaliser sur ces deux éléments.

palette

Gamme de couleurs en fonction de leurs températures

Dans le film il y a effectivement un lien entre ces deux éléments, le garçon est enfaite entrain de filmer ce que l’on voit à travers l’écran de télévision.

Le rythme

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165sf

Les séparations générées par les carreaux de fenêtre créent un rythme élevé dans l’image. Dans cette scène le garçon est entrain de regarder quelque chose qui semble le fasciner et générer une certaine émotion chez lui. Ceci peut justifier l’utilisation d’un tel rythme dans l’image.

Type d’espace

Il n’y a pas beaucoup de profondeur dans cette image, en raison de deux phénomènes.

1. l’éclairage

Tous les éléments du fond de l’image apparaissent plus éclairés que ceux qui se situent au premier plan, ce qui à pour effet d’aplatir l’image :

Sur l’image de droite nous avons une impression d’espace tridimensionnel qui n’est pas présente sur l’image de gauche.
2. La profondeur de champ

 

le fait que le fond de l’image à savoir derrière le garçon soit un peu flou, nous indique une profondeur de champ peu élevée ce qui conduit à un effet d’image aplati.

blur

L’espace plat est utilisé dans cette image certainement pour faciliter la compréhension de la scène.

Les cadres à l’intérieur du cadre

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

Dans cette image des cadres sont générés, premièrement par les deux fenêtres puis par les carreaux des deux fenêtres créant ainsi dix-huit petits cadres rendant ainsi l’image assez compliquée à lire. Ces dix-huit cadres ne sont pas là pour rien.

Les deux fenêtres séparent les deux sujets d’un coté le garçon et de l’autre la fille (dans l’écran de télévision). La fille qui apparait dans l’écran semble être dans une prison formée par les barreaux de la fenêtre et ceux de celle à l’intérieur de l’image de la télévision. Elle représente pour le garçon le désire inaccessible dans l’instant.

jail2

Si on revient à l’histoire du film nous avons une famille et leurs voisins  traversant une dépression due à leurs mode de vie, ils vivent une vie qui en apparence semble leurs convenir mais en réalité ils la détestent. Les cadres dans l’image nous donnent cette impression de personnalité multi-facette car en divisant les différentes actions du garçon par exemple on obtient plus une seul action, mais des portions d’action déconnecté les une des autres par exemple :

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165

On le voit dans l’image, il y a comme un écart entre les actions du garçon; Il film ce qu’il ce passe devant lui et ils regarde d’un air intrigué.

Même constat pour la fille, dans la scène précédente elle se fait gifler par sa mère et son petit ami le garçon derrière la fenêtre a filmé toute la scène. À la suite de cela elle se retourne et commence à se déshabiller devant la fenêtre. On peut alors s’imaginer que les raisons de son acte ne sont pas spontanées et motivées par une volonté en lien avec la dispute.

Ces cadres dans l’image sont très importants car ils reflètent la complexité des personnages.

Qu’est ce que l’on ressentirait si on retirait ces cadres ?

vlcsnap-2015-07-21-00h08m26s165_2

Nous avons ici plus l’impression de voir  un jeune garçon étrange entrain de se faire prendre à filmer sa voisine. Il y a quelque choses qui manque à l’image même si par les plans précédents il aurait été facile de comprendre le sens de celle-ci.

En conclusion

L’élément de composition qui donne à l’image tout son pouvoir est le cadrage dans l’image. Il permet de créer une complexité  qui va de père avec ce que les spectateurs peuvent ressentir lorsqu’ils voient toute la séquence.

Autres articles :

http://cinemashock.org/2012/05/21/color-scheme-in-american-beauty/

http://www.writersstore.com/why-american-beauty-works-focus-on-the-use-of-symbols